Regards sur les paiements pour services environnementaux

La Société Française d’Écologie nous offre un nouveau regard sur la biodiversité, sous la plume d’Alain Karsenty : le mécanisme de paiement pour services environnementaux pour la conservation des forêts tropicales.

Après une présentation des bases théorique des mécanismes de paiement pour services environnementaux (PSE), Alain Karsenty revient sur certains des enjeux liés à leur mise en œuvre pratique et à leur généralisation dans les régions forestières tropicales. Il souligne notamment le fait que les PSE puisse conduire à ne considérer la conservation de la nature que du point de vue de ce qu’elle rapporte.

Une généralisation des PSE rendra-t-elle improbable toute action désintéressée de conservation de la nature ?

Nous avions déjà rapporté ici même (en anglais) une interprétation encore plus forte de ce risque : la remise en cause du principe pollueur-payeur et le risque de générer un comportement de demande de rançon : les paiement sont reçus dans un contexte de menace de déforestation. C’est ce qu’esquisse le point soulevé par Alain Karsenty à propos de forêts éligibles à ces mécanismes :

Les économistes recommandent, en général, de ne payer que pour les forêts effectivement menacées de déboisement dans un avenir prévisible. Mais, que ce soit pour le niveau national de la REDD ou le niveau local des PSE, de nombreux acteurs plaident pour une rémunération du stock de carbone, c’est-à-dire pour des paiements correspondant aux forêts sur pied (ce que l’on peut qualifier de logique de rente).

Au sujet des risques que pose le mécanisme de PSE on pourra donc compléter utilement l’aperçu donné par Alain Karsenty par la lecture de l’article de Romain Pirard, Raphaël Billé et Thomas Sembré (disponible aussi ici).

Tags: , , , ,

One Response to “Regards sur les paiements pour services environnementaux”

  1. F@bien says:

    Pour ceux qui s’intéressent aux PSE, un numéro spécial de la revue Ecology & Society est en cours de finalisation sur ce sujet.

    C’est là : http://www.ecologyandsociety.org/issues/view.php?sf=36

Leave a Reply